Le Pointage des techniques

lundi 25 juillet 2011
popularité : 8%

L’ATTRIBUTION DES POINTS
« L’objectif premier du judo en compétition est de faire tomber l’adversaire. Selon l’impact, la valeur de l’avantage évolue selon l’appréciation d’un arbitre, secondé par deux juges de coins.
- pour un impact sur le côté : yuko (10 points)
- pour un impact sur le dos, sans force, vitesse ou contrôle : waza ari (100 points)
- pour un impact sur le dos : Ippon (Victoire avant la limite)

Deux waza ari font un ippon, l’équivalent du KO en boxe, mais deux, trois, ou cent yuko ne font pas un waza ari. Deux, trois ou cent kokas ne font pas un yuko.

JPEG - 102.5 ko
LES TECHNIQUES D’ATTAQUE

Techniques effectués avec les jambes :
- Harai-goshi : on fauche les deux jambes du partenaire avec sa jambe, avec un déséquilibre avant.
- O soto Gari : (grand fauchage extérieur) on fauche une jambe, par l’exterieur, avec un déséquilibre arrière.
- O uchi gari : (grand fauchage intérieur), spécial de David Douillet. On fauche une jambe par l’intérieur, avec un déséquilibre arrière. Uchi mata : technique plus en hanches, lancée un peu comme harai goshi sauf que la jambe qui fauche se place entre les jambes du partenaire. C’est une technique avant.

JPEG - 71.4 ko Techniques d’épaules :
- Ippon seoi nage : on projette le partenaire en passant son bras sous l’aisselle de l’adversaire, et en lui tournant le dos.
- Morote seoi nage : la même chose mais sans lâcher la veste. Mon bras n’est pas libre comme dans ippon seoi nage, je place mon coude sous l’aissele de mon partenaire. Ces techniques dites d’épaules peuvent se faire debout ou à genoux.

JPEG - 123.6 ko Les contres :
Quand mon adversaire m’attaque sans conviction, je peux le contrer.
- Ura nage : je pousse avec mon ventre et je tourne pour plaquer mon adversaire au sol.
- Te guruma : je saisis la jambe de mon adversaire, le lève, et le tourne pour le mettre sur le dos.

JPEG - 96.4 ko Le sol :
- immobilisation : si je tiens 25 secondes mon adversaire sur les deux épaules, il y a ippon. Pour s’en sortir, mon adversaire doit se mettre sur le ventre ou saisir une de mes jambes entre les siennes. Un décompte est instauré à partir du moment où l’immobilisation est annoncée par l’arbitre. Si elle cesse avant l’ippon, on regarde le temps comptabilisé, et on donne un avantage selon la durée effective de l’immoblisation : koka, yuko ou waza ari. On peut mettre un waza ari debout, et enchaîner avec un waza ari au sol.

- Je peux remporter la victoire en portant une clé de bras (en réalité de coude uniquement). L’adversaire abandonne en frappant du plat de la main.

- Je peux remporter la victoire en portant un étranglement, l’adversaire abandonne de la même façon.

JPEG - 102.9 ko LES PÉNALITÉS

L’arbitre peut infliger des pénalités, qui sont l’inverse des avantages. Par exemple, je fais semblant de faire une technique mais je tombe à genoux sans contrôle, je prends un shido, mon adversaire mène alors d’un Yuko Si je recommence, je reprend un shido, mon adversaire mène alors Waza-Ari... et ainsi de suite jusqu’à l’élimination. »

JPEG - 99.2 ko
JPEG - 122.5 ko


Les Caligrammes Japonais

Judo (voie de la souplesse)

GIF - 1.3 ko


Ours

JPEG - 2.1 ko


JuJitsu

JPEG - 2.6 ko


Bushido (ancétre du code moral)

GIF - 4.4 ko


Shin-gi-tai (principes du judo)

GIF - 1.9 ko


JPEG - 73.4 ko


Commentaires